Maison intelligente Objets connectés

La domotique au service des économies financières

Written by Pierrick

Bien que ce ne soit pas toujours le premier avantage auquel on pense, la domotique rime avec économique. En effet, les moyens de contrôle toujours plus technologiques déployés dans nos habitats, en plus de faciliter la vie de ses habitants, permettent également des économies d’argent substantielles.

Cette robotisation des maisons participe à un mouvement plus général de la société vers toujours plus d’informatique et d’intelligence. Ainsi, les voitures autonomes sont sur le point de faire leur apparition dans les rues de nos villes pour vous emmener où vous le souhaitez… sans chauffeur. Du côté de l’alimentation, les industriels de l’agroalimentaire ont depuis longtemps déjà automatisé les chaînes de production. Et le secteur de l’épargne et de l’investissement n’est pas en reste : des « robot advisors » (robots conseillers) se proposent désormais de prendre en supervision la gestion sous mandat de l’assurance vie des épargnants 2.0. Tout un programme qui s’annonce excitant pour la suite de ce siècle, la révolution est en marche dans tous les secteurs !

À la clef, ce sont des économies importantes dans tout un tas de secteurs. Cette rationalisation des coûts libère du pouvoir d’achat permettant l’émergence de nouveaux services, ainsi va le développement économique et technologique de l’humanité.

Du côté de l’habitat, les évolutions technologiques sont également significatives et touchent toutes les problématiques de la maison : chauffage, éclairage, sécurité, entretien ménager. Dans cet article, nous faisons le point sur les avancées qu’offre la domotique pour réduire le coût de fonctionnement de la maison.

Le chauffage de la maison : des économies d’argent importantes avec les nouvelles technologies

Les thermostats programmables en fonction du moment de la journée ont fait leur apparition il y a déjà de nombreuses années. Ces petits boîtiers électroniques permettent d’associer une température de consigne spécifique à une plage horaire et un jour. Désormais, la domotique permet d’aller beaucoup plus loin dans la gestion du chauffage central de la maison. Le niveau de programmation des réglables est beaucoup plus fin et intuitif. Aussi le chauffage peut être piloté à distance, ce qui est fort utile lorsqu’il s’agit d’anticiper l’arrivée dans une résidence secondaire ou un retour de vacances.

Certains thermostats proposent une gestion intelligente en s’adaptant en temps réel aux attentes des occupants du logement. On peut par exemple citer le thermostat connecté Nest (une société filiale de Google, le géant américain de l’internet). Ce dernier apprend jour après jour les habitudes des occupants du logement pour proposer une température de confort optimale en fonction du jour et de l’heure. L’utilisateur n’a donc même plus besoin de programmer le thermostat. L’apprentissage se fait automatiquement dans le temps. Derrière cet appareil se cachent des algorithmes d’intelligence artificielle, un domaine scientifique en pleine effervescence.

Éclairage : les LED offrent une souplesse d’utilisation sans limite.

Les technologies d’éclairage ont totalement changé en quelques années. Ainsi, les ampoules à incandescence ont disparu au profit des ampoules halogènes et des ampoules à LED. La consommation électrique des LED est beaucoup plus faible que celle des anciennes technologies. Avec la domotique, le système d’éclairage est désormais pilotable depuis son smartphone ou une tablette. Les LED permettent une combinaison de couleur et donc d’ambiance ajustable en fonction de l’humeur des occupants. Le contrôle de l’éclairage est aussi plus fin, il peut tenir compte de la présence ou non des personnes dans les pièces. Les LED combinées à la domotique sont donc la combinaison gagnante pour diviser la facture d’éclairage de nos habitats tout en personnalisant son ambiance.

Entretien ménager : les femmes de ménage ont du souci à se faire.

Du côté de la domotique, la grande nouveauté vient des robots aspirateurs. Les modèles sortis il y a quelques années n’étaient pas forcément convaincants. En effet, les robots ne quadrillaient pas bien la surface du logement, insistant souvent trop sur certaines zones et pas assez sur d’autres.

Désormais, les algorithmes de repérage dans l’espace ont fait un bond en avant, et les robots aspirateurs offrent des prestations très honorables, en particulier si la configuration du logement a été adaptée pour cela. Notamment en évitant les meubles avec des pieds ou des angles morts ou les tapis infranchissables. De plus, les cycles de nettoyage sont programmables, ce qui permet de passer l’aspirateur automatiquement pendant que les occupants sont absents, et ainsi éviter les nuisances sonores.

Sécurité et surveillance.

La domotique permet de déployer des services de sécurité à moindre coût. Les avancées fulgurantes dans le domaine de l’intelligence artificielle et en particulier dans la reconnaissance d’image vont permettre l’arrivée de caméras intelligentes pouvant reconnaître les visiteurs et analyser l’intention des personnes : livreurs, convives, ou voleurs… Dans ce dernier cas, un système d’alerte automatique pourra être mis en place. Les caméras pourront également identifier les départs d’incendie, prévenir les secours plus rapidement, limitant les dégâts et ainsi faire baisser le coût des assurances et sauver des vies. Par ailleurs, le coût des caméras de surveillance devrait continuer de baisser dans les années à venir.

En conclusion, la maison du futur s’appuie sur les dernières technologies qu’offre la domotique pour proposer toujours davantage de services avec un coût de fonctionnement en baisse à mesure que ces technologies se démocratisent. Pour l’humain, c’est plus de confort et c’est économique.

About the author

Pierrick

Leave a Comment